Livre d'or des passagers

Ils en parlent le mieux

« C'était une première, mais ce ne sera certainement pas la dernière ! Car ici tout est beau, calme et l’accueil du Sextant est parfait. Un endroit idéal pour passer des vacances et se ressourcer. Une adresse à transmettre, mais seulement aux très bons amis et à ceux qui acceptent la vie en groupe. Car Sextant c’est aussi cela : permettre au plus grand nombre de découvrir les Glénan ». Kharinne

 

« Quelques jours rythmés par les balades en bateau, les tours de l’île, les sauts de la cale...Ainsi plongées, baignades et promenades (et déjeuners) ont occupé nos heures sur Saint Nicolas et ses alentours ». Jeanne

« Un grand merci pour votre accueil. Vue paradisiaque sur le lagon des Glénan et un calme apprécié de tous ». Les kayakistes de Landerneau

« Quel site ! Souhaitons qu’il soit préservé comme il l’a été depuis des décennies ; bon  vent à Sextant ». Les voileux de l’Asptt Voile

« Pour l’équipage du Spered ar mor, la yole du Guilvinec, dormir, manger, chanter dans un bâtiment de cette qualité, c’est inestimable ; à bientôt sûrement ».

« Du bonheur, du bonheur, du bonheur . Site grandiose. Anesthésie totale ; on est bien, on peut rester »? Gary

« Merci pour l’accueil, la convivialité… merci pour les cours de collier et bracelet en coquillage ». Gwenn

« Gentillesse, soleil, lumière, un moment de grand calme. Merci ». Yvon

« Même si le trip baroudeur ne fait pas partie de mes hobbies préférés de Dijonnaise superficielle raffolant de shoping, je dois dire que l’accueil et la sympathie des permanents m’ont fait changer d’avis. Nous avons passé deux très bons jours ; A bientôt ». Alice

« Comme d’habitude cette année encore, ce n’est que du bonheur, malgré la météo pas top ; au revoir et à l’année prochaine ». Alain

« L’ouverture de cette structure au public est une merveilleuse idée pour faire vivre, à ceux qui n’en n’ont pas la possibilité le clair de lune et le lever du soleil. Qu’elle puisse durer ainsi ». Armelle

« Qu’on est bien sur ce caillou… coupés de l’autre vie, déconnectés de tout, nourris aux crabes et aux « peskets », shootés à l’iode, à barboter dans l’eau cristalline... A quand la proclamation de la république des Glénan ». Kipole